Pour des initiatives nationales du secteur armée

Mots-clés : Politique militaire

Mars- Avril 1980 • Alain Joxe, Nicole Liénard, Bernard Ravenel

Face à la militarisation de plus en plus pressante au plan international, face aux interventions militaires de l’armée française dans le monde, le PSU, le MAN (Mouvement pour une alternative non violente, et le MDLP (Mouvement de la Paix) lancent un appel à une journée nationale de résistance à la militarisation le 26 Avril 1980. Nicole Liénard, militante PSU Seine et Marne appelle les femmes à participer à cette manifestation pour donner une forme à l’antimilitarisme des femmes. Le secteur armée demande au PSU de clarifier sa position sur les comités de soldats, la syndicalisation des armées et l’insoumission ou objection de conscience. Les militants du secteur armée, sous la plume d’Alain Joxe demande que soient organisées nationalement, une campagne pour le désarmement nucléaire régional en Europe, de l’Atlantique à la Pologne et une campagne pour l’activation d’un tribunal Russel contre les crimes de guerre qui se préparent dans l’industrie d’armement.

Réflexions préliminaires pour un projet régional alternatif

Mots-clés : Aménagement du territoire, Midi Pyrénées

22 au 28 Février 1980 • Jean-Paul Gilly

Le projet d’un développement régional alternatif nécessite d’inverser la logique capitaliste de rentabilité, de rompre avec la maximisation du profit, de prendre en compte la spécificité régionale. Cette démarche s’inscrit dans la perspective du socialisme autogestionnaire. Pour faire vivre une région, il est nécessaire d’ancrer les propositions à partir des luttes des travailleurs, afin de transformer les propositions économiques en alternatives anticapitalistes. Ce projet de développement régional ne doit cependant pas ignorer les dimensions nationales et internationales ni être un simple catalogue de mesures technocratiques. A partir de l’analyse des possibilités de la région Midi-Pyrénnés, l’auteur explicite la notion de développement « autocentrée » d’une région. Un projet de développement régional alternatif doit à la fois s’ancrer dans la réalité économique et sociale de la région, amorcer des ruptures avec cette réalité pour trouver des réponses qui tendent à établir de nouveaux rapports entre producteurs et consommateurs, entre les travailleurs et les moyens de production, entre les individus et l’environnement naturel.

Le PSU et la guerre d’Algérie

Mots-clés : Algérie

1980 • Claude Bourdet

Critique Socialiste N°38-39, 1980

 A l’occasion du 20° anniversaire de la fondation du P.S.U., Claude Bourdet resitue la mobilisation contre la guerre d’Algérie, et les débats au sein du P.S.U. dans ses différents courants.

Radios libres

Mots-clés : audiovisuel, autogestion, Radios libres, Répression

19-25 janvier 1980 • Jean-Marc Lauret, Maire-Adjoint Sartrouville

Les radios libres répondent à un double besoin, d’abord, celui d’une information indépendante, diversifiée, qui serait mise en oeuvre par des collectifs d’usagers. Ensuite celui d’une « parole différente » du traditionnel langage des grands moyens de l’audiovisuel. Le PSU soutient et veut renforcer le mouvement des radios-libres. Il s’oppose à la répression contre les animateurs de ces radios, le brouillage ou la saisie du matériel. Face à une information dominante ne laissant aucune place à la parole des usagers, des quartiers, à l’expression locale, les radios libres sont une réponse au contrôle du pouvoir sur l’information. L’autogestion se nourrit de la liberté garantie à ceux qui sont différents et/ou minoritaires. En conséquence, elle  exclut l’idée de monopole, même municipal, en matière d’information. Sur ces bases le PSU soutient la décision prise par la Rencontre européenne des Radios Libres de Longwy en septembre 1979 et exige un moratoire qui devrait suspendre les dispositions répressives de la Loi du 28 Juillet 1978.

1 3 4 5