La crise paysanne et le socialisme

Mots-clés : Aménagement du territoire, Mouvements sociaux, Politique agricole

7 et 15 Juillet 1961 • Serge Mallet

Face à la crise paysanne, quelle réponse peut donner le socialisme et en particulier le P.S.U.? Formation socialiste nouvelle, le P.S.U. ne peut se contenter d’une attitude passive en face de la révolte paysanne. Serge Mallet à la suite de son exposé au Conseil National Politique poursuit son analyse de la crise paysanne et interroge les acteurs du socialisme en marche. Cette crise n’est pas nouvelle : elle s’exprime depuis 1953. Elle se manifeste sous des formes diverses tels que les barrages de routes, les ventes directes ou encore les destructions de produits. En réalité cette crise n’atteint réellement que les petits et moyens exploitants qui souffrent des changements de méthode dans la production, la mécanisation, la production intensive ou encore la commercialisation décidée unilatéralement par les intermédiaires. La double nature du paysan, lié aux intérêts des ouvriers parce que producteur mais attaché au mode capitaliste parce que propriétaire, est en train de céder. Le rôle du P.S.U est d’approfondir sa connaissance du monde agricole et de détecter ce qui pousse le mouvement vers la mise en question du régime économique, trouver des formes d’action concrètes pour lier le mouvement paysan et le mouvement ouvrier.

Résolution du Comité Politique National sur les problèmes paysans

Mots-clés : Mouvements sociaux, Politique Économique, stratégie politique

18 Jin 1961 • Comité Politique National

Le Comité Politique National s’exprime sur les problèmes paysans. Devant l’évolution prises par les luttes paysannes en Bretagne, le PSU appelle ses militants et les Fédérations à appuyer sans réserve l’action revendicative des paysans en la faisant déboucher sur la revendication de réformes de structures tant sur le plan de la cogestion des circuits de distribution que sur l’élimination du capitalisme commercial des ventes, ou encore sur la mise en place de coopératives . Pour obtenir le soutien des masses ouvrières des villes, les revendications des paysans doivent s’inscrire dans un cadre général associant les intérêts des consommateurs et des producteurs.

Paysan, mécontentement social : les solutions du PSU – Lettre de la  Fédération des Côtes du Nord aux organisations politiques et syndicales du département – Motion du Congrès Fédéral d’Ille et Vilaine.

Les paysans accusent

Mots-clés : Mouvements sociaux, Politique Économique

24 Juin 1961 • Robert Verdier

L’explosion de mécontentement des paysans bretons témoigne l’opposition du monde agricole contre le régime gaulliste. Promesses non tenues, projets non suivis d’exécution sont les propos des leaders du mouvement. Le mouvement breton met aussi en cause le régime économique et social. Il s’interroge sur la surproduction, sur le prix des produits vendus,  sur la modernisation des exploitations. Pour les militants du nouveau parti socialiste unifié, le Parti doit se saisir de ces interrogations pour faire connaître ses réflexions sur les mesures urgentes à prendre tant pour réformer le système de distribution que pour favoriser les regroupements coopératifs et marquer la nécessité d’établir et de consolider la solidarité entre les paysans et les autres catégories de travailleurs. Le mouvement ne doit pas s’enfermer dans les limites corporatistes ou régionalistes.

Directives pour le travail dans l’armée

Mots-clés : Algérie

26 Mai 1961

Lettre aux Fédérations et SectionsL’action du Parti dans l’armée est une préoccupation essentielle dont le but est la constitution de « comités de Soldats » dans les casernes . Le plan d’action prévoit une attention personnalisée auprès des conscrits, le rapprochement des jeunes militaires avec la population musulmane, la mobilisation pour la paix…Présentation dans cette lettre d’un plan d’action.

1 3 4 5 6 7 8