rassemblements !

Mots-clés : Écologie, minorités nationales, Socialisme autogestionnaire

30 Juin-6 Juillet 1977

Rassemblements !… autogestionnaires à Toulouse et à Gontard-les-Deux-Moulins en Haute Provence.
L’autogestion était, hier encore, une utopie ; aujourd’hui, ferment de l’action de masse et thème dominant dans le mouvement ouvrier et populaire, l’autogestion peut devenir une force motrice à condition que se rassemblent les forces qui s’en réclament. Tribune socialiste fait part de deux expériences.
La convergence pour l’autogestion de Toulouse, née en 1977 au moment des municipales, fait le point sur son activité, sur la stratégie à développer et ses questions. Elle aborde les débats qui permettront d’élargir, actualiser et préciser la plate-forme élaborée au départ et de se situer par rapport aux législatives de 1978.
A Gontard-les-Deux-Moulins, dans les Alpes de Haute Provence, autogestionnaires, écologistes et occitans regroupés dans la convergence occitane socialiste autogestionnaire Vida Nova dénoncent les difficultés locales tant dans l’agriculture que dans l’industrie locales et abordent les questions du nucléaire et des langues régionales au cours d’une rencontre début Juin.

Journées « Portes ouvertes » à Lip

Mots-clés : Aménagement du territoire, Mouvements sociaux, Politique industrielle

23-29 juin 1977 • Roland Vittot

Les journées « Portes ouvertes » à Lip les 18 et 19 juin 1977 ont rassemblé plus de 15 000 personnes. Un succès auquel le nouveau préfet de région et le patronat ne s’attendaient pas. Ils ont mesuré l’étendue de la popularité des Lip, le soutien massif de la population et la solidarité dont ils bénéficient toujours. Les ouvriers de Lip ont démontré que leur lutte est juste et qu’il faudra bien qu’un jour le blocage politique exercé par le pouvoir se modifie. Les rencontres, les discussions qui ont émaillé les deux journées ont rencontré autant de succès que les ventes organisées par les ouvriers. Plusieurs milliers de montres ont été vendues ce week-end, ce qui permettra aux Lip de percevoir plus que l’indemnité prévue par les textes. La politique d’abandon de l’industrie horlogère par la suppression de l’usine de Palente n’était pas au programme lors de ces journées.

Le PCF et le PCI face à l’Europe

Mots-clés : Elections européennes, Parti Communiste, stratégie politique

2-8 Juin 1977 • Alain Chataignier

Le PCF (Parti communiste français) et le PCI (Parti communiste italien) ont deux positions stratégiques et politiques différentes par rapport aux prochaines élections du Parlement européen au suffrage universel.

Le 17 avril dernier, Georges Marchais, vient de proposer à Giscard un accord sous condition. Il fait savoir qu’il accepterait le projet en échange de l’insertion dans la loi électorale d’un engagement contraignant les élus à ne pas dépasser le cadre du Traité de Rome.  Ainsi il demande que les pouvoirs du Parlement européen soient respectueux de l’indépendance nationale.

Enrico Berlinguer, pour le PCI prône une attitude en accord avec sa stratégie de « compromis historique » à l’intérieur de l’Italie. Il souhaite la pleine indépendance nationale de l’Italie dans le cadre d’une Europe pacifique, démocratique et indépendante, dans la perspective d’un abandon progressif des blocs militaires opposés et leur suppression totale. En bref il souhaite une attitude positive vis-à-vis des institutions européennes en participant à son fonctionnement.

Il revient au PSU d’être clairement le seul parti d’opposition à l’Europe qui choisit de se battre pour l’Europe des travailleurs.

Congrès de la Fédération des élus autogestionnaires

Mots-clés : Congrès, Socialisme autogestionnaire

26mai-1er Juin 1977 • Michel Camouis

Le Congrès de la Fédération des élus autogestionnaires (FEA) s’est tenu à Joinville-le-Pont les 21 et 22 mai 1977.

Il a rassemblé tous les élus résolus à exercer leur mandat, selon les principes du socialisme autogestionnaire. Toutes les interventions des congressistes ont mis l’accent sur la volonté de remettre en cause les modalités d’exercice du pouvoir au niveau local. Les congressistes ont défini les orientations de la Fédération et ses objectifs. Ils se sont fixés un plan de travail et ont retenu des initiatives, le tout axé sur des pratiques et les expériences spécifiquement autogestionnaires. Ils ont décidé la constitution d’assemblées populaires de quartier pour aborder de façon durable les préoccupations des habitants. Il est apparu au cours des débats que l’objectif n’était pas de regrouper les seuls élus PSU, certes à l’initiative de l’opération et présents en grand nombre, mais également tous ceux qui se retrouvent d’accord dans la pratique définie.

1 2 3 4 5 6 9