Motion de la commission « organisation »

Mots-clés : 5ème Congrès, Congrès - PSU

29 Juin 1967

La commission « organisation » du PSU souligne la nécessité de prendre des mesures en ce qui concerne le fonctionnement du Parti pour permettre aux orientations décidées au Congrès de ne pas rester lettre morte. Le Bureau National a besoin d’un profond renouvellement dans son organisation interne pour tenir compte de la diversité politique du Parti. Il désignera plusieurs secrétaires chargés de tâches précises, comme des responsables de Commissions permanentes dont le rôle est d’animer les grands secteurs d’activité du Parti (Commission économique et sociale, formation, propagande, affaires internationales, finances, enseignement, jeunesse, femmes). Une structure nouvelle pour la jeunesse est créée compte tenu du nombre important de nouveaux adhérents parmi les jeunes. Une liaison entre les fédérations, les régions et le Comité Politique National devra être renforcée afin de faire mieux connaître, au niveau national, les expériences en cours.

Pour un urbanisme socialiste, 5ème Congrès PSU

Mots-clés : Congrès - PSU, Logement, Politique Économique

23-25 Juin 1967 • Congrès, Paris

Le 5ème Congrès définit ce qu’est pour le Parti un urbanisme socialiste et expose son plan d’action à mettre en place à l’échelon national et régional. Question essentiellement politique, l’urbanisme concerne l’individu dans ce qu’il a de plus profond : sa vie affective, son travail, ses loisirs et ses critères culturels. C’est pourquoi le P.S.U. ne limitera pas ses préoccupations à la seule question du logement mais l’intégrera à une conception urbaine d’ensemble (habitat, travail, loisirs, besoins individuels et collectifs). Il souhaite que les pouvoirs et les moyens financiers à l’échelon local soit plus développés pour une prise en charge d’une planification urbaine et économique au-delà des seuls intérêts privés industriels et commerciaux mais tenant compte des besoins de tous. 

Vive la paix

Mots-clés : Israël

Juin 1967 • Gilles Martinet

67-06-08_MO2Cet éditorial a été rédigé avant que le Conseil de Sécurité n’ait voté à l’unanimité un appel au cessez-le-feu. Le P.S.U approuve le cessez-le-feu mais reste conscient cependant qu’au-delà, des négociations sur tous les problèmes du Moyen-Orient doivent s’engager pour assurer une paix durable. En sus du vieil antagonisme Israélo-arabe G. Martinet souligne lui aussi,  l’importance de la lutte contre l’impérialisme américain dans ce conflit.

États généraux pour la paix au Vietnam

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

25 Mai 1967 • Jean-Claude Vessillier ; Jean-Marie Vincent

La réunion des États généraux pour la paix au Vietnam constitue un grand succès. Les 3000 délégués venus de toute la France ont prouvé qu’il était possible de franchir un nouveau pas dans la riposte nécessaire pour combattre l’agression américaine. Nombre de militants auraient souhaité avoir des conclusions politiques plus précises en particulier sur les actions à venir. Les militants du P.S.U. agiront pour donner une ampleur considérable aux manifestations du mois de juin et consolider le large front uni de tous ceux qui sont solidaires du peuple vietnamien dans sa lutte pour la paix et l’indépendance de son unité.

1 2 3 4 5 6 8