Il faut que la gauche française se solidarise avec les emprisonnés

Mots-clés : Algérie

26 Janvier 1963 • Dominique Laury

Six mois après l’indépendance de l’Algérie, il y a encore des français emprisonnés pour avoir refusé de porter les armes contre le peuple algérien. Une conférence de presse « clandestine » chez Tanguy-Prigent devant une quarantaine de journalistes français et étrangers avait pour but l’annonce de la création d’un comité de soutien aux Français poursuivis pour avoir refusé de porter les armes contre le peuple algérien.

1 2 3 4