Les résolutions majoritaires et minoritaires, 5ème Congrès

Mots-clés : 5ème Congrès, Congrès - PSU, Union de la gauche

29 Juin 1967

Le PSU dans la coalition de la gauche : résolution majoritaire

La résolution majoritaire aborde la question du rapprochement avec les forces de gauche, notamment F.G.D.S et PCF, suite aux résultats encourageants des élections législatives. Il s’avère nécessaire pour le PSU de franchir de nouvelles étapes pour l’instauration d’une société socialiste. Les regroupements ou les fusions, sous certaines conditions, s’imposent au-delà des seules circonstances électorales. Le PSU cherchera des possibilités de rapprochement à court et moyen terme et des discussions sur les sujets qui sont divergents au sein de la gauche seront programmées. Dans l’esprit du front socialiste le PSU engage ses sections et ses fédérations à prendre l’initiative de constituer avec la F.G.D.S. et le PCF des comités locaux pour entreprendre des actions communes afin de mobiliser les militants dans un esprit d’unité.

Pour l’insertion du PSU dans la coalition de gauche : résolution minoritaire

La résolution des militants minoritaires va beaucoup plus loin et demande que le PSU s’engage dans un pacte d’association avec la F.G.D.S. pour faire progresser la politique de renouvellement et d’unité. L’exigence est la garantie de la liberté d’expression. La résolution aborde la possibilité d’une confédération de la Gauche s’ouvrant aux centrales syndicales, aux coopératives, aux associations culturelles pour former les prémisses d’un grand parti des Travailleurs de type nouveau.

En complément Lire aussi La lettre N°24, Décembre 2016 de l’IED (Institut Edouard Depreux) , texte de Jean-François Merle à propos de la succession d’Edouard Depreux et du rapprochement des forces de gauche. Michel Rocard successeur d’Edouard Depreux

Pour la victoire de toute la Gauche, 5ème Congrès PSU

Mots-clés : Congrès - PSU, Élections présidentielles, stratégie politique

29 Juin 1967 • Michel Rocard

couverture Tribune Socialiste N°334« Pour la victoire de toute la Gauche » Editorial de Michel Rocard Spécial 5ème Congrès Tribune Socialiste.

La victoire de la gauche est aussi indispensable que celle de l’unité de toute la gauche. Le PSU a ratifié cet objectif par plus des deux tiers des mandats lors de son 5ème Congrès. Cependant, l’association puis l’adhésion du PSU à la Fédération de la Gauche démocrate et socialiste (FGDS), position des minoritaires (Martinet, Poperen, Beregovoy) n’a pas été retenue par ce Congrès.

Pour remporter la victoire des prochaines élections, la gauche doit rallier plus de 5% d’électeurs nouveaux. La gauche ne pourra gagner que si elle inspire confiance. Pour cela il faut associer le mouvement syndical, les mouvements de jeunesse, les conseils de résidents, comme les associations d’éducation populaire à la définition de solutions nouvelles nécessaires au pays pour un véritable changement. Ce changement doit tenir compte de la situation économique, des difficultés du monde agricole, de la crise industrielle et de sa nécessaire transformation, du souhait du mieux vivre. Un dialogue avec toutes les forces de gauche, notamment la FGDS, permettra de faire comprendre que la gauche n’a pas d’autre tâche que de préparer un avenir meilleur.

Résolution de politique internationale, 5ème Congrès

Mots-clés : Impérialisme, Indépendance, Mouvements sociaux, stratégie politique

29 Juin 1967

Le 5ème Congrès du PSU, conscient de l’importance déterminante de la politique internationale, se doit, dans le contexte actuel, de proposer des formes d’action qui correspondent aux exigences de la situation. La guerre au Vietnam constitue l’affrontement principal contre l’impérialisme américain. En Amérique latine, la victoire de la révolution cubaine doit être saluée. Le PSU apporte en toute clarté son soutien à Cuba révolutionnaire, conscient que cette révolution est menacée en permanence en raison de son rôle de foyer anti-impérialiste. Par ailleurs le PSU dénonce le recours à la force policière aux Antilles. Il se positionne, également, pour une Europe démocratique et socialiste. Enfin abordant la question du Moyen-Orient, le PSU aspire à la reconnaissance simultanée des droits et aspirations nationales du peuple Israélien et du peuple arabe de Palestine. Il demande le droit à l’indépendance des Etats du Moyen-Orient, le développement des forces socialistes et l’éviction des intérêts impérialistes étrangers.

Les campagnes d’action, 5ème Congrès

Mots-clés : 5ème Congrès, Congrès - PSU, Enseignement, Jeunesse, plan Fouchet

29 Juin 1967

Le 5ème Congrès du PSU a défini son programme d’action. Ont été reconnus comme prioritaires les questions relatives à la jeunesse, à l’enseignement et aux femmes. Toutefois, l’action du Parti devrait également se développer dans le secteur agricole et de la santé comme celui de l’insertion sociale des femmes. Les actions doivent donner lieu à des projets ou contre-projets soutenus par les élus du Parti, notamment au Parlement. Les fédérations ont un rôle de coordination et d’information sur ces campagnes d’action. Des études plus approfondies, dans les secteurs prioritaires, seront soutenues et animées par les grandes commissions nationales afin de développer une réflexion politique en lien avec la formation des militants.

1 2 3 4 5 8