Paysans, ouvriers, étudiants s’opposent au régime

Mots-clés : contre plan, Politique Économique

29 Février 1964 • Harris Puisais

Le gouvernement ne cesse de pratiquer une politique réactionnaire au service des intérêts privés. L’année 1963 est celle des grands conflits sociaux. Le plan de stabilisation de Giscard ne fera pas de l’année 1964 une année de progrès social. Dans l’unité des travailleurs, le PSU propose le contre plan, à l’ensemble des forces de gauche, pour une alternative socialiste contre le programme du gouvernement.

1er colloque socialiste

Mots-clés : Socialisme, stratégie politique

8-9 Février 1964

Le colloque socialiste convoqué par un groupe socialiste de la S.F.I.O. s’est réuni les 8 et 9 février 1964 et a permis de débattre, au-delà des questions générales du socialisme, des rapports entre catholiques et socialistes, de la démocratie et des rapports entre partis et syndicats. L’article présenté ici reprend les grands points des interventions des délégués PSU : Pierre Naville, Georges Servet, Henri Longeot et Gilles Martinet.

Le « Plan de stabilisation »

Mots-clés : Chômage, Politique Économique

Janvier 1964

Le « Courrier de la République » sous la direction de Pierre Mendès France examine la politique économique décidée par le plan de stabilisation de M. Giscard d’Estaing. Il démontre que les mesures politiques et les ajustements techniques décidés ne répondent, contrairement à ce que devrait être toute politique économique, ni à la nécessité de l’accroissement des biens mis à disposition des citoyens, ni à une meilleure distribution sociale, ni à la préparation de l’avenir et des changements. Ce plan de stabilisation n’évitera ni le chômage ni la récession. Au-delà de l’économique se pose d’abord un problème politique.

Propriété et droit d’usage

Mots-clés : Aménagement du territoire, planification, Politique Économique

Janvier 1964 • Georges Ducaroy, Roger Beaunez

Il semble nécessaire de séparer le droit de propriété et le droit d’usage. Le besoin en logement et l’urgence du besoin de construction sont des facteurs d’augmentation conséquente des prix du terrain qui profite de façon disproportionnée aux propriétaires. L’appropriation privée gêne la construction de logements car la plus value réalisée est un facteur contraignant pour les pouvoirs publics qui au-delà de la taxation n’ont que très peu de leviers d’action. La réalité de la propriété industrielle est elle aussi en train de se désarticuler au profit des actionnaires et du capital. Dans les campagnes, la propriété du sol, sous des formes différentes, gêne aussi souvent l’exploitation de ce sol. Dans ces trois cas, la notion de séparation entre la propriété et le droit d’usage devient impérative. le PSU propose la municipalisation des sols,  qui vise à dissocier usage et propriété. Elle confie aux municipalités l’usage exclusif des sols à bâtir ou à exploiter. L’indemnisation des propriétaires serait à réorganiser comme un instrument d’une politique socialiste faisant prévaloir l’intérêt général sur celui des féodalités qui se disputent le marché des sols.

1 2 3 4