Pour une laïcité positive

Mots-clés : Enseignement, laïcité

Février-Mars 1963 • Robert Chapuis

Définir une laïcité positive c’est se rapporter au principe de l’école ouverte à tous. Pour cela, il ne faut plus seulement s’attacher au cadre scolaire mais aussi au contenu de l’enseignement. L’enseignement doit répondre aux besoins de l’ensemble des citoyens. Une véritable visée laïque exclut tout conservatisme culturel. Plutôt que de se consacrer à de pénibles compétitions pour définir la véritable laïcité et la meilleure tactique pour la défendre il conviendrait que les plus conscients et les plus progressistes s’unissent pour définir une stratégie nouvelle du combat laïque. Il faudrait assurer une école dégagée de tout confessionalisme et un enseignement qui corresponde aux nouveaux besoins technologiques, industriels. L’école et l’Université devront se préoccuper d’offrir aux jeunes une formation sociale qui leur permettra un comportement actif et responsable dans la vie locale ou national et des analyses face aux problèmes internationaux. Laïcité et démocratie participent du même combat.

Laïcité et classes moyennes

Mots-clés : laïcité

Février-Mars 1963 • Jean-Paul Sartre

ICe texte intitulé « Laïcité et classes moyennes » est un extrait de l’ouvrage « Qu’est-ce que la littérature » signé Jean-Paul Sartre.Il définit la classe moyenne comme la petite bourgeoisie laborieuse et libérale qui a pris conscience d’elle-même à l’occasion de son triomphe dans l’affaire Dreyfus. Cette classe moyenne veut vivre, ce qui veut dire pour elle : choisir son métier, l’exercer avec conscience et même avec passion, garder dans son travail une part d’initiative et élever ses enfants dans la dignité. Elle ne possède ni passé, ni traditions, ni l’immense espoir d’un avenir, à la différence de la classe ouvrière. Un de ses soucis intellectuels a été de fonder une morale laïque. L’Université qui appartient tout entière à cette classe moyenne s’est efforcée de fonder, sans succès, cette morale laïque. Cette morale n’a pas résisté à l’épreuve des deux guerres et s’est révélée insuffisante pour les grandes catastrophes.

Les travailleurs peuvent-ils gérer l’économie ?

Mots-clés : cogestion, Démocratie, Socialisme

1er-15 Février 1963 • Georges Ducaroy, Pierre Naville, Serge Mallet, Claude Lefort, Pierre Mendès France

Le Centre d’Etudes Socialistes, sous la présidence de Laurent Schwartz a organisé un débat autour de la gestion démocratique de l’économie dans un monde en changement. Le débat porte sur l’interrogation que doivent avoir les socialistes sur la forme et le contenu de la société socialiste de demain pour redonner à tous, un idéal, des buts et des méthodes d’action. Chacun des orateurs s’interroge sur ce que doit être la démocratie, et comment organiser l’autogestion de la société sans nier l’individu. 

2ème Congrès du PSU, Alfortville

Mots-clés : Congrès - PSU

Alfortville, 28-30 Janvier 1963

Ce deuxième Congrès met à jour une crise interne profonde marquée par l’éclatement du Parti en 7 tendances. Les nombreuses motions et les cinq textes d’orientation du Congrès révèle un climat de discussion très intense. Cependant, le « contrat d’unité » a tenu une large place dans les débats et certaines déclarations attestent de la volonté de consolider, malgré les différentes conceptions politiques, l’unité du parti. Les délégations étrangères, très nombreuses, ont montré aux militants l’intérêt soulevé à l’étranger par le PSU.

1 2 3 4