Le Congrès Vietnam de Berlin-Ouest

Mots-clés : Mouvements Etudiants, Vietnam

15 Février 1968

Le Congrès Vietnam de Berlin-Ouest des 17 et 18 Février organisé par les étudiants S.D.S. (Etudiants Socialistes Allemands) avec la participation de nombreuses organisations de jeunesse d’Europe Occidentale est maintenu malgré l’interdiction par le bourgmestre de Berlin. Cette interdiction fait suite aux manifestations de lycéens, étudiants et jeunes travailleurs protestant contre l’augmentation des tarifs de transports publics. Des manifestations identiques ont eu lieu à Kiel, Hambourg, Bochum, Freiburg. A Berlin, à Francfort et dans d’autres villes des manifestations contre l’agression américaine au Vietnam ou contre la dictature fasciste de Grèce donnèrent lieu à des chocs violents avec la police. Le congrès qui rassembla plus de 3000 jeunes aborda les questions actuelles de l’impérialisme et des moyens de lutte des forces progressistes. Jean-Marie Vincent, représentant le P.S.U, était présent à ce Congrès qui remporta un grand succès. Le 21 Février le bourgmestre de Berlin organisa une contre-manifestation placée sous le signe de l’intolérance. Cette manifestation stigmatise le débat autour de la démocratie en Allemagne.

Appel de la Havane

Mots-clés : Vietnam

15 Février 1968

L’Appel de la Havane est un appel aux intellectuels, venus de 70 pays et réunis en congrès, à la Havane pour manifester leur solidarité active avec tous les peuples en lutte contre l’impérialisme et tout particulièrement au peuple vietnamien. Il est de l’intérêt fondamental et c’est un devoir pour les intellectuels de résister et de riposter sans hésitation à l’agression impérialiste en soutenant les luttes de libération nationale, d’émancipation sociale et de décolonisation culturelle de tous les peuples d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Cet engagement doit se traduire par une prise de position catégorique contre la politique de colonisation culturelle des Etats-Unis. Ceci implique le refus de toute invitation, bourse, emploi, programme culturel ou de recherche, dans la mesure où une acceptation signifierait une collaboration avec cette politique.

La bataille de Saigon

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

8 Février 1968 • Pierre Naville

La bataille de Saigon est une bataille politique internationale. La bataille de Saigon, de Hué, de Pleiku, My-Tho, de Da-Nang c’est un combat contre les positions américaines essentielles, mais au-delà de ce combat c’est le pouvoir du gouvernement Thieu-Ky, mis en place et soutenu par les américains et qui à lui seul justifie leur présence. C’est le combat contre le protecteur et le protégé. Le F.N.L est secondé par une grande alliance populaire qui combat à ses côtés. Depuis que le F.N.L. a lancé son programme de lutte rénové, en décembre 1967, l’objectif qu’il s’assigne n’est plus « la paix », c’est la victoire politique, but final de la lutte. Même si l’arrêt des bombardements du Vietnam du Nord devenait réel, ce ne serait que le prélude à une transformation politique au Sud, refusant tout asservissement extérieur et s’appuyant sur la population toute entière.

Révolution vietnamienne et révolution mondiale

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

18 Janvier 1968 • Lucio Libertini

Trois articles parus fin 1967 montrent comment la révolution vietnamienne entraîne une révolution mondiale pour le socialisme. Refusant tout pacifisme abstrait, les Vietnamiens relient de façon indissoluble la lutte pour la paix, la lutte pour la liberté des peuples et la lutte contre l’impérialisme. Pour atteindre ces objectifs, il n’y a pas d’autre voie que celle de la violence révolutionnaire. Selon Ho Chi-Minh « il est nécessaire de relier étroitement le patriotisme et l’internationalisme prolétarien, tant dans la Révolution de libération nationale que dans la Révolution socialiste ». Par ailleurs, il poursuit en affirmant qu’il est nécessaire  » de réaliser l’unité entre ouvriers et paysans » pour parvenir à une défaite complète de l’adversaire contre-révolutionnaire. Les Vietnamiens affirment avec force la dictature de prolétariat comme moment essentiel du passage au socialisme. Ces positions politiques montrent que la lutte que mène le peuple vietnamien a un haut niveau de conscience politique et offre un point de référence de grande valeur. Ils participent activement à la Révolution mondiale.

1 4 5 6 7