Hubert Prévot

12 Août 2015

Hubert Prévot est né le 2 octobre 1928 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), il décède le 10 Juillet 2015 à Thierval-Grignon dans les Yvelines. Licencié en droit, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, il rejoint au PSU en 1967 aux côtés de Michel Rocard et y restera jusqu’en 1971 comme membre de la direction nationale du PSU. Candidat du PSU aux élections législatives en 1968 à Boulogne-Billancourt, il récolte 6 %. Avec Michel Rocard, il partage le même pseudonyme, Jacques Malterre. Il rejoint le PS à partir de 1971. En  1974, mis en disponibilité, Hubert Prévot devient secrétaire confédéral à la CFDT, aux côtés de Michel Rolant au service économique. En mai 1981, Michel Rocard, ministre du Plan, le nomme, commissaire général au Plan, chargé du IXe Plan (1984-1988). En mai 1984, Hubert Prévot quitte le Plan et intègre la Cour des comptes comme conseiller maître. En décembre 1988, Paul Quilès, ministre des postes et télécommunications, le charge d’un rapport sur l’avenir des PTT. Nommé le 6 décembre 1989 secrétaire général du comité interministériel à l’intégration, il assumera cette fonction jusqu’en mars 1993. En  1991, il est à l’origine d’une circulaire qui impose aux communes de plus de 5 000 habitants de réserver des espaces aux « gens du voyage ». Président de la Conférence des présidents des coordinations associatives en 1999, il a présidé aussi le Comité contre l’esclavage moderne et l’Association Primo Levi qui soutient les personnes ayant subi la torture ou la violence politique, des combats emblématiques de sa vie.

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)